Qu’est-ce qu’un écoquartier ? Comment le concevoir ?

écoquartier

Qu’est-ce qu’un écoquartier ? Comment le concevoir ?

Quoi de mieux que d’habiter une maison où il fait bon de vivre ! Un cadre de vie optimal offrant confort et espace naturel préservé, tout ce qui fait plaisir ! Il s’agit, bien sûr, de cette tendance si connue en France depuis son premier lancement en 2009 : l’écoquartier.

Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Sur quel principe repose-t-il ? Et comment le concevoir ? Voyons les réponses à travers cet article : 

Quel est le principe d’un écoquartier ?

Aussi appelé “quartier durable”, l’écoquartier est un quartier urbain qui possède des caractéristiques écologiques modernes. Ce qui veut dire que c’est un quartier qui prend en compte le développement durable. À ce titre, cet endroit doit donc viser à : 

  • Préserver un environnement sain ; 
  • Promouvoir le développement économique ; 
  • Offrir une meilleure qualité de vie ; 
  • Favoriser la mixité et l’intégration sociale. 

Il convient également de préciser que l’écoquartier est un projet d’aménagement urbain qui cherche à concrétiser des objectifs de développement durable et à diminuer son empreinte écologique. Il prend donc en compte l’ensemble des enjeux environnementaux en leur accordant des seuils d’exigence très ambitieux. 

Des bâtiments moins énergivores

D’après le ministère de la Transition écologique, le secteur du BTP enregistre plus de 123 millions de tonnes de CO2 par an. Cela représente un taux de consommation d’énergie de 44 %. C’est pourquoi des normes plus strictes en termes de consommation d’énergie sont nécessaires pour les nouvelles constructions. 

Source : https://www.ecologie.gouv.fr/energie-dans-batiments 

Les écoquartiers, par contre, utilisent des énergies renouvelables. Ils sont conçus avec des éco-matériaux dédiés à la rénovation thermique des logements. Ce sont des matériaux de construction recyclables avec des critères environnementaux ou socio-environnementaux. Ces éco-matériaux portent sur une large gamme de produits et ont de multiples usages dans le secteur de la construction : 

  • Isolation thermique (laines de fibres animales ou végétales, la ouate de cellulose, bottes de paille, chènevotte, etc.)
  • Développement d’énergies renouvelables (les éco-matériaux doivent répondre aux principes du développement durable) 

Des enjeux écologiques 

Toujours dans l’optique de réduire la consommation d’énergie, un écoquartier doit avoir sa propre station d’épuration pour le traitement des eaux usées. En effet, il faut éviter l’acheminement inutile de l’eau dans une station éloignée. 

Les écoquartiers offrent donc une meilleure gestion de l’eau. Cela peut s’agir d’une récupération d’eau de pluie destinée à l’entretien des espaces publics (voirie, places et placettes, promenade, parcs agricoles, quais, berges, jardins d’eau, etc.).  

Les écoquartiers présentent également un environnement avec une meilleure gestion des déchets. Le principe repose sur la réduction de la quantité de déchets par le recyclage, la réutilisation et la valorisation. Un éco-quartier digne de ce nom doit en effet disposer un espace de tri des déchets pour préserver sa beauté. La technique la plus connue lorsqu’il s’agit de recyclage, c’est le tri sélectif ! Cela consiste à trier et à récupérer les déchets selon leur nature pour faciliter leur recyclage. 

Une mixité sociale

Un éco-quartier se distingue également par la mixité sociale qu’il propose. En effet, il se base sur la mise en place d’habitats solidaires afin que les logements soient accessibles à tous. 

La mixité sociale peut se traduire par des quartiers hétérogènes où vivent des personnes de niveau de vie différent. Il s’agit donc d’une cohabitation de personnes appartenant des catégories socioprofessionnelles, à des cultures, à des nationalités, à des tranches d’âge différentes. 

En d’autres termes, un écoquartier peut être accessible à tous, malgré la diversité sociale, culturelle ou générationnelle. L’intégration sociale y est donc également valorisée. 

Une mobilité simplifiée

Les écoquartiers présentent de nombreuses particularités, comme le fait qu’ils offrent une mobilité plus simplifiée. En effet, ces habitats modernes offrent une meilleure gestion des déplacements sous plusieurs formes : 

  • Limitation de l’usage des véhicules pour privilégier l’utilisation de transports doux (vélo, trottinette, marche à pied).
  • Limitation des déplacements en ouvrant des commerces de proximité. 
  • L’implantation des infrastructures pour encourager les activités sportives (pistes cyclables, voies vertes, etc.)
  • Le recours aux transports en commun pour se déplacer facilement (arrêts de bus qui traversent le quartier). 

La labellisation de l’écoquartier

Depuis l’année 2016, un éco-quartier doit être certifié par un label délivré par une commission nationale rattachée au ministère de la Transition écologique. Depuis, la labellisation passe par un processus assez contraignant…  

Quelles sont les étapes pour obtenir le titre d’écoquartier ?

Chaque étape correspond aux différentes phases d’un projet : l’idée et la conception, la construction, la vie de quartier, son amélioration continue. 

il y a exactement 4 étapes à suivre au total :

Étape 1 : écoquartier en projet (signature charte) 

Le label écoquartier – étape 1 est obtenu après la signature de la charte écoquartier par les élus et leurs partenaires pour un projet d’aménagement. Ensuite, le projet pourra être enregistré sur une plateforme simple et rapide. Il s’agit alors du commencement de la phase d’étude du projet par la collectivité locale. Dès cette première étape, le projet est enregistré comme “labellisé étape 1” dans le référencement national. À ce titre, il obtient la permission d’utiliser le logo “écoquartier” dans sa communication. 

Étape 2 : écoquartier en chantier (expertise)

Une fois les études terminées et les travaux de construction lancés, une expertise du projet est réalisée pour vérifier si ce dernier respecte bien la charte écoquartier. Le label écoquartier – étape 2 est attribué par la commission nationale écoquartier sur proposition de la commission régionale, après remise des conclusions des experts.

Étape 3 : écoquartier livré (seconde expertise après livraison de l’écoquartier)

Lorsque l’écoquartier est livré (ou presque), une seconde expertise est réalisée pour obtenir le label écoquartier – étape 3. Dans les mêmes modalités que l’étape 2, le label écoquartier – étape 3 est attribué par la commission nationale écoquartier sur proposition de la commission régionale, après remise des conclusions des experts.

Étape 4 : écoquartier confirmé (obtention du label 3 ans après) 

Trois ans après la livraison du projet, la collectivité mesure la réalisation de ses engagements dans le temps et la manière dont les aménagements prévus sont appropriés par les usagers du quartier. Cette étape repose sur la mise en œuvre d’un processus d’auto-évaluation impliquant les habitants et usagers du quartier, dans une perspective d’amélioration continue (à l’échelle du projet, et dans les pratiques au-delà, dans le domaine de compétence de la collectivité). Le label écoquartier – étape 4 est validé et attribué par la commission nationale écoquartier. 

À télécharger gratuitement : 

ecoquartier-outils-charte-2016 (PDF – 186.37 Ko)

150213-dossier-labellisation-2015 (PDF – 1.37 Mo)

Si l’écoquartier n’était pas situé sur terre, il se trouverait sûrement dans un petit coin de paradis. Que ce soit en termes d’énergies, de matériaux, de gestion de l’eau ou de biodiversité, l’écoquartier répond à des normes environnementales élevées. Il a été construit avant tout pour ses habitants et ses usagers. Entre autres, c’est un quartier qui favorise la mixité et l’intégration sociale. Les logements qui y sont présentés sont accessibles à tous. En plus, les espaces publics et les espaces verts renforcent encore la beauté du quartier. 

Si vous optez pour une maison individuelle où vous pouvez vivre selon un principe de développement durable, l’écoquartier serait l’endroit à privilégier ! Notre équipe d’experts peut également vous aider à maîtriser tous vos projets de construction, il vous suffit de remplir ce formulaire et nous vous contacterons !

Besoin de plus de conseils dans la labellisation d’un écoquartier ? Nous sommes à votre entière disposition.