L’apport personnel est-il indispensable ?

Apport personnel

L’apport personnel est-il indispensable ?

L’apport personnel peut avoir diverses origines, une épargne, un héritage, un don familial ou tout simplement une vente immobilière.
Cette somme est exprimée en pourcentage du coût total du bien. Même s’il n’y a pas de chiffre officiel, les banques demandent souvent un minimum de 10% d’apport personnel, qui couvrira en outre les frais de notaire. Bien que les conditions d’acceptations des banques se soient durcies depuis le début de l’année, il est encore parfois possible de se passer d’apport pour obtenir un crédit immobilier. Explications.

A quoi sert l’apport personnel ?

L’apport personnel sert avant tout à rassurer l’organisme préteur, il représente votre capacité à épargner chaque mois et ainsi à rembourser la banque. Plus l’apport est important plus elle pourra donner une issue favorable à votre dossier pour obtenir un prêt.

Là n’est pas sa seule utilité. On estime qu’à partir de 20%, l’apport commence à être important. Pourtant, ce seul critère n’est pas suffisant pour garantir une décision favorable de votre banquier.

Votre stabilité financière et professionnelle ainsi que votre endettement actuel (de plus en plus plafonné à 33%) et votre reste à vivre seront aussi des données essentielles pour définir votre prêt immobilier sans oublier l’épargne résiduelle : épargne souhaitée après emprunt, que l’on appelle aussi épargne de précaution à juste titre. Cette somme, fréquemment réclamée dans la constitution d’une construction avec un constructeur CCMI (constructeur de maison individuelle) devient indispensable dans un cadre moins réglementé (marché travaux par exemple).

Comment emprunter sans apport personnel ?

Vous n’avez pas suffisamment d’économies ? Sachez qu’il est aussi possible d’emprunter sans apport personnel.

Là également, les conditions 2020 ont une tendance moins favorable que les années précédentes. Cependant, certains organismes bancaires acceptent encore de financer un projet immobilier sans apport, cela s’appelle le prêt à 110%.

Il vous sera alors plus difficile d’obtenir des conditions « dérogatoires », mais cela reste du domaine du réalisable.

Ce que les banques observent particulièrement :

  • Le taux d’endettement, qui ne doit pas dépasser en général 33%,
  • La bonne tenue de vos comptes,
  • Le type de contrat de travail, le CDI étant favorisé,
  • L’écart de prix mensuel entre votre loyer et le futur montant mensuel du crédit,
  • « Le reste à vivre» : Ce qu’il vous reste dans votre budget mensuel, une fois vos charges obligatoires et votre mensualité d’emprunt payées.

Hé oui, devenir propriétaire n’est pas chose facile !

Votre achat immobilier est donc réalisable sans apport. Si votre profil répond à la demande du prêteur vous obtiendrez votre bien immobilier même si le dossier est moins facile à défendre auprès des banques. Cette démarche peut prendre jusqu’à quelques mois, c’est pour cela que nous vous recommandons de passer par un courtier en prêts.

Le courtier, expert en financement, vous aidera à constituer un dossier solide et saura mettre en avant les atouts de votre projet.