Maison bioclimatique : avantages et réalisation

maison bioclimatique

Maison bioclimatique : avantages et réalisation

La construction d’une maison bioclimatique s’inscrit parfaitement dans l’air du temps. Cette ère où nous sommes sans cesse à la recherche d’une meilleure qualité de vie. Toutefois, ces constructions ne datent pas d’hier. Nos ancêtres se servaient déjà de la nature pour construire leur habitat tout en tirant profit de ses avantages. Ils cherchaient au maximum à se protéger des aléas climatiques.

Nous pourrions résumer la construction d’une maison bioclimatique à cela : comment tirer profit des énergies passives pour construire une maison à haute qualité environnementale et à faible empreinte écologique ?

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Une maison bioclimatique est une maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain. Elle permet aussi de profiter de la végétation environnante, selon le site de l’ADEME (Agence de la transition écologique). Autrement dit, elle doit répondre aux critères de maîtrise de l’énergie et d’isolation de la RT2012 (Réglementation Thermique française). Une certaine logique architecturale doit aussi être suivie.

Comment fonctionne une maison bioclimatique ?

C’est plutôt simple et cela dépendra avant tout du climat et du terrain sur lequel elle sera implantée. Ce que nous allons chercher à faire, c’est profiter des avantages de la situation tels que l’ensoleillement, tout en essayant de se protéger des inconvénients comme les vents défavorables. Nous chercherons donc à construire une maison respectueuse de l’environnement et à faible consommation énergétique. Et pourquoi pas dotée d’une ou plusieurs technologies de production d’énergie.

Quels sont les objectifs et avantages d’une maison bioclimatique ?

Les objectifs d’une maison bioclimatique sont avant tout de profiter d’une maison à basse consommation. Le temps des factures d’électricité exorbitantes est révolu et le maître mot est désormais économie. Économie non seulement d’énergie, comme nous le disions, mais également économie financières. La maison bioclimatique apporte, en effet, une qualité de vie et d’ambiance sans gaspiller d’argent dans les énergies coûteuses.

Quelle est la différence entre maison bioclimatique et maison passive ?

Une maison passive a besoin d’une conception bioclimatique pour offrir un confort optimal mais une maison bioclimatique n’est pas forcément passive. Quoiqu’il en soit, une maison passive se caractérise par l’absence de chauffage – ce sont les installations et la construction qui se chargent du bien-être de ses habitants – et c’est ce qui la distingue principalement de la maison bioclimatique.

Construire une maison bioclimatique

Comment construire une maison bioclimatique ?

Le plan d’une maison bioclimatique se concentre sur le confort thermique. Afin d’avoir une température régulière dans la maison, il faut travailler sur plusieurs aspects tels que :

  • Se protéger des vents.
  • Utiliser le soleil au maximum en hiver et au contraire s’en protéger en été.
  • Favoriser une végétation adaptée avec des arbres caducs (arbres qui perdent leurs feuilles à l’automne), un jardin ombragé, etc.

En toute logique il faudra donc privilégier les ouvertures au sud tout en minimisant celles au nord, se protéger du vent par des haies, un appentis (toit en auvent à une seule pente) adossé à la maison ou par l’orientation et la forme de la maison, bien isoler et surtout utiliser les bons matériaux disposant d’une réelle inertie thermique au bon endroit.

Quels matériaux et équipements choisir ?

Les matériaux et équipements sont à juste titre essentiels dans la construction d’une maison bioclimatique. Ces dernières années, les matériaux plus naturels et durables (la terre, la brique et le bois) reviennent en force. Un exemple de ce qui précède sont les constructions de maisons en bois avec des fondations en béton qui permettent une bonne étanchéité au niveau du sol. Il en va de même pour les isolants qui seront davantage tournés vers des matières écologiques comme la laine de bois, de chanvre ou de coton, les fibres textiles recyclées ou l’ouate de cellulose pour le toit.

Si une bonne isolation est la base de toute construction, la ventilation et le chauffage n’en sont pas moins importants. Pour un bien-être optimal dans une maison bioclimatique, il est essentiel d’optimiser cet aspect. Pour ce faire, il existe une solution idéale : les systèmes à échangeur de chaleur double flux connus sous le nom de puits canadien ou puits provençal. L’air de l’extérieur est aspiré par une cheminée située assez loin de la maison, passe sous la terre (à environ 60 cm de profondeur) et rejoint l’intérieur de la maison. En été, vous bénéficiez donc d’une arrivée d’air frais qui vous évitera l’installation d’une climatisation qui serait en inadéquation avec le concept. Au contraire, vous profiterez en hiver d’une arrivée d’air tiède qui vous permettra de dépenser moins d’énergie pour réchauffer votre maison.

D’ailleurs, savez-vous quel type de chauffage choisir pour votre maison bioclimatique ? Dans les grandes lignes et si tous les critères sont optimisés au maximum (matériau, inertie, isolation, orientation, etc.), nous pourrions évaluer la possibilité de se passer complètement d’un système de chauffage comme le font les maisons passives. Toutefois si le climat ne s’y prête pas ou que vous souhaitez un confort optimal, alors le poêle à bois ou la cheminée à insert et récupérateur de chaleur sont de bonnes solutions.

Comment choisir un constructeur de maison bioclimatique et à quel prix ?

Le choix d’un constructeur de maison bioclimatique dépendra de sa capacité à vous proposer une habitation s’adaptant parfaitement à l’environnement du terrain à bâtir tout en respectant les exigences de la RT2012. L’une des trois exigences de cette réglementation thermique est le Bbio (le besoin bioclimatique). Ce coefficient représente l’efficacité énergétique du bâti de votre projet. 

Privilégiez néanmoins un constructeur local qui connaîtra parfaitement le climat avec ses avantages et ses inconvénients. D’autre part, si vous passez par un constructeur, vous devrez faire attention aux projets « type ». Quant aux tarifs pratiqués, il vous faudra compter environ 2000 euros le mètre carré pour une maison bioclimatique clé en main mais cela reste une fourchette.

Plan et orientation

Comment orienter une maison bioclimatique ?

L’orientation d’une maison est capitale pour garantir un résultat optimal. Quel que soit l’endroit où vous construisez, ce sera toujours la façade sud qui recevra le maximum de soleil en hiver tandis qu’en été, ce seront les façades est et ouest ainsi que la toiture. Il faudra donc privilégier des murs épais et accumulateurs de chaleur en hiver côté sud, ainsi que des baies vitrées ou de grandes ouvertures vitrées qui laisseront passer la lumière (pourquoi pas pour atteindre un revêtement de sol foncé pouvant également emmagasiner de la chaleur). En revanche, pour se protéger de ce surplus de chaleur en été, il faudra prévoir des brises soleil ou des auvents lorsque le soleil est bien haut. Côté nord, les ouvertures seront réduites, voire inexistantes.

Comment placer les pièces d’une maison bioclimatique ?

D’autre part, lors de la conception d’une maison bioclimatique, il est important de bien prévoir la disposition des pièces. En effet, sur le côté nord, il est logique de placer les pièces où nous passons le moins de temps telles que le garage, la buanderie et la salle de bain. Vous pouvez ensuite privilégier le sud pour les pièces de vie, l’est pour la cuisine afin de profiter du lever du soleil et l’ouest pour les chambres.

Comment réaliser un plan de maison bioclimatique ?

Finalement, la réalisation d’un plan de maison bioclimatique suivra la courbe du soleil. Celui-ci étant l’atout majeur dans ce type de construction afin d’utiliser au maximum les ressources gratuites à disposition. Toutefois, comme vous avez pu le voir, les critères à prendre en compte dans la construction sont nombreux et répondent à une conception globale intelligente. La mise en place de tous ces critères vous permettra de profiter d’une qualité de vie inégalable. De plus, vous minimiserez votre impact sur l’environnement.