La construction et ses nouveaux matériaux innovants

Matériaux innovants

La construction et ses nouveaux matériaux innovants

Peut-on parler d’écologie quand nous évoquons les nouveaux procédés de construction ? En tout cas, ce qui est certain c’est que notre manière de concevoir l’habitation évolue et change en fonction du degré de notre impact sur l’environnement. Alors il existe bien une corrélation entre la préservation de notre milieu naturel et vivre dans des logements moins gourmands en énergie.
Dans le secteur du bâtiment, la transition énergétique oblige les constructeurs à recourir à des matériaux innovants et à se soumettre à la réglementation thermique RT 2012.

Qu’est-ce que la réglementation thermique ?

La réglementation thermique a été mis en place en 2007 avant le Grenelle de l’environnement. Elle s’applique à tout projet de construction, que ce soit des maisons traditionnelles ou en bois. Son objectif est de faire réaliser une amélioration de 15 % des performances énergétiques chaque année en favorisant la diminution de la consommation en énergie des futurs bâtiments collectifs (résidences, immeubles professionnels…). Elle vise aussi à augmenter la production énergétique au moyen d’énergies renouvelables.

Les matériaux innovants et écologiques

Les constructions d’aujourd’hui n’ont rien perdu de leur confort. Au contraire, elles gagnent en autonomie et sont révolutionnées par l’utilisation de matériaux modernes et isolants : résistants, durables, respectueux de l’environnement et économes en ressources et en énergie.

Isoler mieux avec des matériaux innovants

Toute une série de blocs coffrants avec isolants intégrés ont été conçue ces dernières années pour améliorer le confort dans les logements. En béton, en brique, en bois, en paille ou même en laine minérale, ces isolants sont fabriqués de façon ingénieuse à base de matériaux naturels ou recyclés.

L’isolant porteur alvéolaire cellulosé ou IPAC

L’IPAC – isolant porteur alvéolaire cellulosé est fabriqué à partir de plaques de feuilles de carton recyclés collées avec une colle à base d’amidon de maïs ou de blé. Elles sont ensuite enduites de polyéthylène pour l’étanchéité. L’ensemble forme un isolant thermique écologique d’une excellente efficacité, car il présente une grande résistante aux intempéries.

Le bloc coffrant isolant

Il se compose de deux plaques de polystyrène expansé avec une armature métallique brevetée et moulée dans les parois. Ce qui lui permet d’assurer la solidité des murs, de supprimer les ponts thermiques tout en garantissant une meilleure étanchéité. Ce bloc coffrant possède un avantage sérieux. En effet, il facilite la construction des murs d’une habitation en une seule intervention au lieu de 4 opérations complexes : montage des murs, pose de l’isolation extérieure, étanchéité et isolement acoustique.

Le béton cellulaire

Le béton cellulaire Passifbloc+ est entièrement composé de minéraux (sable blanc et de calcaire naturel). Il possède un grand pouvoir isolant et permet de construire en monomur, sans matériaux d’isolation supplémentaire, de manière simple et rapide.

Le bloc Air’Bloc

Le bloc Air’Bloc est composé d’un matériau innovant associant un béton de granulats courants avec une mousse isolante à base cimentaire entièrement minérale. Cette composition présente des performances exceptionnelles en matière thermique. D’autant plus que ces matériaux sont recyclables et ont une faible empreinte carbone de l’ordre de 14 kg de CO2 pour 1 m3 posé (deux fois moins que la brique classique).

Le bois lamellé-croisé

La fabrication de ce matériau représente une solution intéressante. Obtenu à partir de petits morceaux de bois résineux laminés, ils sont ensuite rassemblés et collés pour former une plaque sous une pression extrême. Le point fort de ce produit est qu’on peut le fabriquer en intégrant du bois affecté par la sécheresse ou des insectes sans compromettre l’intégrité de la structure.
D’autres produits innovants sont aussi disponibles pour la construction et sont fabriqués à partir d’autres matériaux : le béton en fibre de lin, le bloc béton en pierre ponce ou la roche volcanique.
Toutes ces innovations se veulent respectueuses de l’environnement, car elles doivent répondre aux exigences de la réglementation thermique. Et pour vous aider dans le choix des matériaux de construction, il vous faut vérifier le coefficient de résistance thermique appelé R. Plus il est élevé et plus l’isolation du produit est excellente.

Enfin, les matériaux utilisés à l’intérieur ne restent pas en marge de la transition énergétique. Certaines innovations tirent leurs atouts des ressources naturelles comme le carrelage écologique ou organique. Constitué de fibres naturelles, d’huile de lin et d’un composant le célite provenant de micro-algues fossilisées, ce carrelage, plus souple, est aussi résistant qu’un carrelage classique.