Étanchéité toit terrasse : un projet ingénieux

Étanchéité toit terrasse

Étanchéité toit terrasse : un projet ingénieux

Avez-vous déjà pensé à un toit terrasse pour la construction de votre future maison ? Un espace alliant confort et charme qui optimisera vos espaces de vie !
Un expert en construction et en étanchéité nous en parle !

Il est préférable d’y réfléchir avant la réalisation des plans et le début des travaux. Cela vous évitera un nouveau chantier et des frais supplémentaires par la suite.

Cependant, l’étanchéité toit terrasse fait l’objet d’un grand nombre d’idées reçues en termes de fiabilité car il est vrai que ce type de chantier nécessite un savoir-faire particulier. De plus, il existe certaines réglementations qui ne permettent pas à tout le monde de faire réaliser ce type de construction.

Procédure à suivre, réalisation des travaux, avantages et prix, nous vous exposons tout !

Étanchéité d’un toit terrasse : comment ça marche ?

Construire un toit terrasse : une question écologique ou simplement esthétique ?

C’est une des premières questions que vous devez certainement vous poser.

Il est certain que cela dépend avant tout d’une question d’esthétisme et de vos goûts personnels. En effet, nombreux sont les particuliers qui souhaiteraient profiter d’une grande terrasse sur leur toit, rien que pour prendre un bain de soleil en plein été et optimiser de l’espace en ajoutant une zone de vie supplémentaire.

Cependant, le toit terrasse comporte une liste d’avantages écologiques à ne pas négliger. De plus, qui a dit qu’écologie et esthétisme étaient incompatibles ?

Au niveau de l’étanchéité toit terrasse, le revêtement utilisé peut-être conçu avec des produits écologiques réglementés par la RE2020 (Réglementation Environnementale 2020) ou produits biosourcés (d’après l’Agence de la transition écologique, « ce sont des produits industriels non alimentaires obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse comme les végétaux par exemple »).

Le but d’un toit terrasse

Le but d’un toit terrasse est de jouer à la fois sur la protection, l’étanchéité et sur l’aménagement de ce dernier.

Vous pouvez également créer un toit terrasse entièrement végétalisé. La végétalisation, en plus d’apporter un aspect nature et apaisant à votre espace, joue le rôle de filtre et de gestion des eaux pluviales. De plus, cet espace est pris en compte au niveau de la surface verte obligatoire de votre permis de construire.

Un autre avantage de la végétalisation est la création d’un un « cool roof » (toiture réfléchissant la chaleur du soleil pour maintenir une fraîcheur sur le toit mais aussi dans la pièce se situant sous ce toit). Vous pouvez le créer naturellement, grâce aux plantes, à l’arrosage automatique et à l’humidité présente sur la toiture. Cet effet « cool roof » peut aussi bien fonctionner grâce à la pose de revêtements (membranes) réflexibles, de couleur blanche pour réfléchir les rayons de soleils et éviter la forte chaleur.

wb_incandescent

La parole de l’expert SOPREMA

Le projet Slowli récupère l’eau de pluie tombée sur la terrasse et régule automatiquement le débit d’eau pour l’évacuer progressivement par les bouches d’évacuation prévues à cet effet (2 bouches minimum obligatoires). Elle est ainsi déversée dans le réseau EP (Eaux pluviales) ».

Il est également possible de mettre en place une évacuation d’eau directement sur votre terrain (et pas chez le voisin… Bien entendu !)

S’inscrivant toujours dans cette démarche écologique, les incontournables panneaux chauffe-eau solaire et photovoltaïque peuvent très bien être posés sur votre toit terrasse ! 

Aussi intéressant d’un point de vue esthétique qu’écologique, le toit terrasse regroupe un grand nombre d’avantages. Nous vous expliquons maintenant comment il se construit.

Le toit terrasse : pourquoi faut-il le prévoir ?

Il est avant tout indispensable de faire la différence entre le toit terrasse accessible et le toit terrasse inaccessible :

·      Le toit terrasse accessible, permettant d’accueillir plusieurs personnes et de créer un réel espace de vie (table, chaises, bains de soleil… etc.).

·      Le toit terrasse inaccessible, dont la fonction principale est la protection contre les intempéries mais qui peut aussi être une question de goûts architecturaux. Il sera possible d’y accéder seulement pour raison d’entretien (cheminées, panneaux solaires, antennes, sol… etc.).

Pour faire un toit terrasse, comme expliqué plus haut, il est judicieux de le prévoir dès la réalisation des plans de construction de votre future maison. En effet, l’avoir prévu dès le début vous évitera des travaux de structures considérables et vous fera économiser de l’argent.

Cependant, il est tout à fait possible de construire un toit terrasse, par la suite, si votre maison possède déjà une dalle béton. Elle peut se situer sur un garage, par exemple, ou même sous les combles en retirant la charpente et les tuiles pour obtenir un toit plat et gagner en surface habitable.

C’est aussi un moyen ingénieux pour agrandir votre maison et créer une extension à toit plat (aussi connue sous le nom d’extension cube) si la hauteur de votre maison le permet. Cette hauteur est définie par le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune, qui définit des réglementations. Pour connaître ce type de données, vous pouvez vous référer à l’architecte coordonnateur en charge des plans de votre maison.

Quelles réglementations possibles ?

Il est important de rappeler que faire construire un toit terrasse ne peut pas être à la portée de tous en fonction de votre lieu de résidence. En effet, il existe des réglementations et des PLU différents selon les communes, lotissements ou même quartiers.

Il est avant tout obligatoire d’obtenir un permis de construire pour votre toit terrasse. Ensuite, d’autres règles sont à respecter par mesure de sécurité comme équiper le toit terrasse d’un garde-corps pour éviter les chutes. D’après les articles R 111-15 et R 233-13-20 du Code de la construction et de l’habitation, il doit être d’un mètre minimum avec des barreaux verticaux dont l’espacement de ces derniers ne doit pas excéder les 11 centimètres.

Vous devrez aussi veiller à ce que votre toit terrasse ne génère pas de répercussions sur votre voisinage. Cela peut être des nuisances sonores mais aussi d’autres types de nuisances comme une perte d’ensoleillement ou encore un vis-à-vis trop important. En cas de non-respect de ces règles, un démontage des équipements, demandé par la cour de cassation pourrait être envisageable.

Comment trouver une fuite sur un toit plat ?

Vous vous demandez sûrement comment faire face à une potentielle fuite sur votre toit terrasse ? Pas de panique, il existe tout de même des procédures normées par le DTU (Document Technique Unifié) toit plat.

Par exemple, sur une dalle en béton, une mise en eau (ou essai d’arrosage coloré) est réalisée. Le procédé est simple, le toit terrasse est rempli pendant environ 48 heures pour trouver la fuite. Cette méthode fonctionne très bien.

Une seconde technique reste la recherche par fumigène. Ainsi, la fumée se dispersera par l’endroit où a débuté la fuite.

En termes de prix, il n’y a pas de réelle différence entre ces deux procédés.

C’est le professionnel qui décidera de la méthode la plus adaptée pour votre maison en fonction, bien sûr, de l’ampleur de la fuite.

Étanchéité d’un toit terrasse : quelle est la procédure ?

À quel type de professionnel faire appel pour réaliser les travaux ?

Pour la réalisation des travaux il faut avant tout faire appel à un étancheur assuré pour des travaux d’étanchéité toit terrasse. Lorsqu’on parle d’étancheur assuré cela signifie que ce dernier doit avoir obtenu une qualification (numéro) justifiant qu’il est expérimenté et assuré en cas de problème. Il ne faut donc pas hésiter au stade des devis à demander un papier d’assurance faisant foi de la garantie décennale et de la police d’assurance autorisant de pratiquer sur certaines surfaces. La garantie décennale ? C’est une assurance qui est obligatoire pour les constructeurs. Comme son nom l’indique, elle garantit la responsabilité de ce dernier envers le maître d’ouvrage et couvre pendant 10 ans les potentiels dommages pouvant affecter la construction. Enfin, la police d’assurance est tout simplement le document contractuel fixant les modalités du contrat d’assurance passé entre l’étancheur qui réalisera vos travaux et son assureur.

Quelles contraintes pour le chantier ?

Avant toute chose, le toit terrasse doit figurer dès le départ sur les plans. Il constitue la première étape. Cette conception doit être réfléchie par l’étancheur et vous-même au cours de la réalisation du gros œuvre (construction de l’ossature de votre maison) car des contraintes sont à respecter. Parmi ces contraintes figure l’évacuation EP (Eaux Pluviales) qui peut être placée à l’intérieur du toit, comme à l’extérieur. Si elle est placée à l’intérieur elle demeure pratique et esthétique puisqu’elle paraît discrète, voire invisible de l’extérieur.

Il y a également une hauteur minimum obligatoire de relevé d’étanchéité qui devra être respectée par le professionnel lors de la réalisation des travaux.

Effectivement, les relevés d’étanchéité permettent de prévenir la pénétration de l’eau à proximité des terrasses constituées d’un complexe d’étanchéité. Cela signifie que les infiltrations à l’intérieur des toits terrasse pourront être empêchées. Ces relevés sont posés sur un support adapté à cet usage lorsqu’il s’agit de membranes bitumineuses par exemple. Il

Une fois le chantier achevé, il est important de ne pas considérer le travail comme étant totalement terminé. En effet, il faut également penser sur le long terme en entretenant votre toit-terrasse. Il existe des entreprises d’entretien d’étanchéité toit terrasse qui vérifieront si vos EP ne sont pas bouchés. Ils observeront également si votre étanchéité n’est pas perforée. Cependant, vous êtes toujours à temps de rester vous-même à l’affût et de nettoyer vos EP ainsi que les détritus qui auraient pu s’y introduire. Cela paraît minime mais c’est ce qui permettra à votre toit-terrasse de durer dans le temps.

Quels matériaux utiliser pour l’étanchéité toit terrasse ?

(Si Soprema a un schéma explicatif le joindre dans l’article)

Premièrement, il est important de faire la différence entre les différents matériaux utilisés pour l’étanchéité toit terrasse. Parmi ces derniers, nous retrouvons principalement :

  • Le bitume : Revêtement le plus utilisé mais aussi le moins cher, le plus durable et le plus résistant. Il peut être sous forme de rouleau ou liquide. En revanche, il est peu écologique et assez lourd.
  • La membrane EPDM : Plus écologique que le bitume, c’est une épaisse membrane en caoutchouc sous forme de rouleau. Elle est bon marché, facile à poser et léger. Toutefois, elle possède une sensibilité aux coupures et doit être posée par un étancheur aguerrit.
  • Le PVC : Bon marché, durable et écologique. Il résiste très bien aux UV. Tout comme la membrane EPDM

Sur un toit terrasse, la technique utilisée est l’isolation à l’extérieur. C’est important car en cas de sinistre, si l’isolant est à l’intérieur cela engendrera un problème de condensation.

Comment ça marche ?

Le principe est simple, pour parer la vapeur due à la forte chaleur à l’intérieur de la maison et aux températures très faibles de l’extérieur en hiver, un point de rosée se crée. Ce phénomène forme alors un point critique situé juste en dessous de l’isolant.

Pour créer l’étanchéité toit terrasse il existe alors plusieurs produits différents dont le plus répandu est le système bitume bi couche. Comme son nom l’indique, ce système se compose de deux couches superposées à base de graviers et de bitume goudronné. En effet, il est très résistant mais il permet surtout une étanchéité parfaite.

Un autre système d’étanchéité existant est celui de l’auto protégé. Ce procédé ne nécessite pas de protection supplémentaire puisque la face extérieure joue elle-même le rôle de protection. En fonction de la solution que vous désignerez, vous aurez le choix entre plusieurs finitions. Parmi elles, les graviers, la feuille de métal… etc.

wb_incandescent

Le conseil d’un expert Soprema

« Les toits terrasses auto protégés sont effectivement les moins onéreux et les plus légers. Cependant, leur durée de vie est courte. Ce système reste alors plutôt déconseillé car l’été, environ 70 % de son usure est prématurée car c’est une matière (le béton cellulaire) qui a tendance à se déformer selon la température. »

Dans le cas où vous souhaitez faire construire un toit terrasse non accessible, une protection de gravillon de minimum 4 cm de hauteur sera requise.

En ce qui concerne le toit terrasse accessible, celui-ci repose sur un système de plots avec une hauteur réglable (c’est-à-dire que rien n’est scellé). Il y a possibilité de changer de dalles et en cas de fuite les plots sont enlevés. L’étancheur aura accès directement à l’étanchéité.

Les dalles en béton préfabriquées, le carrelage ainsi que le plaquage bois sont des matériaux que vous pourrez facilement poser, directement par-dessus ces plots.

Quel est le prix pour les travaux d’étanchéité d’un toit terrasse ?

Il est évident qu’il dépend avant tout de la surface de votre toit terrasse. Comptez en moyenne 40€ le m2 pour une seule couche de bitume et 80€ pour une double couche. La double couche est plus résistante pour une terrasse inaccessible. Il faudra financer en plus pour les protections si vous souhaitez la rendre accessible. Ce prix varie aussi selon le matériau choisi.

Par exemple : pour l’étanchéité toi terrasse d’une surface de 100m2 vous devrez prévoir entre 4000 et 7000 €. Cela reste évidemment une moyenne.

Pour vous faire un avis plus personnalisé vous êtes toujours à temps de demander votre devis !

Lien SOPREMA devis ?

Conclusion

Vous le savez à présent, la construction d’un toit terrasse et de son étanchéité ne s’improvise pas au dernier moment. Il est indispensable d’émettre votre réflexion quant à votre projet avant construction. Certaines contraintes sont aussi à respecter et à voir avec le professionnel qui réalisera vos travaux. De plus, les toits terrasses permettent de grandes possibilités d’aménagement par la suite. Celles-ci peuvent être l’installation de panneaux solaires, la végétalisation du toit ou encore l’agencement en espace de vie.

Enfin, n’oubliez pas une chose, la clé d’un toit terrasse qui dure dans le temps, c’est un entretien régulier !